luis-vidal-620040-unsplash.jpg

Résidence alternée, pour ou contre ?

Lorsqu’on se sépare, vient le moment où on discute de l’organisation de la vie des enfants. La première question est celle de la résidence : où vont-ils vivre ?

Quelle organisation est la meilleure ? La plus adaptée aux enfants ?

On peut schématiser les possibilités en deux options :

  • Les enfants sont en résidence alternée : ils ont « deux maisons », et résident alternativement chez chaque parent, 50% du temps ou presque. Les deux parents assument la responsabilité des enfants à part égale.

  • Les enfants ont une résidence principale chez l’un des deux parents :  l’un des parents assume la responsabilité principale des enfants, et l’autre parent dispose d’un droit de visite et d’hébergement. C’est-à-dire un accès à l’enfant selon un rythme convenu entre parents ou décidé par une décision du juge aux affaires familiales. Le DVH (droit de visite et d’hébergement) peut être plus ou moins étendu. Parfois il s’agit uniquement de certains week-ends ou vacances. Dans d’autres cas le droit s’étend sur un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires (l’option la plus répandue). Dans d’autres cas le DVH est plus étendu et comprend en plus une soirée en semaine.

 

Tous les rythmes sont possibles et il est important de choisir pour chaque famille une solution adaptée aux enfants. Soit les parents parviennent à un accord et une organisation consensuelle se met en place, soit il faut saisir le juge aux affaires familials pour qu’il tranche la question et fixe une organisation.

Les parents disposent généralement de plus de liberté lorsqu’ils recherchent un accord entre eux, souvent avec l’aide de leurs avocats ou d’un médiateur familial. Team’Parents peut être un interlocuteur précieux aussi pour trouver la meilleure organisation pour vos enfants.

Il n’y a pas de solution idéale entre résidence alternée et résidence principale : chaque famille est différente, chaque enfant a des besoins, des attentes et des craintes spécifiques qu’il faut prendre en compte dans l’organisation. Prendre conseil auprès de professionnels de la famille peut être très utile pour y voir plus clair.