Comment s’organiser sereinement après la rentrée ?



Rentrée scolaire, reprise du boulot et organisation familiale, la vie de parents ressemble à un

marathon, quand celle des parents solos se rapproche du triathlon ! La rentrée scolaire est déjà bien

entamée et le mois de septembre a vu arriver son lot de petites et grandes contrariétés : les « nez

qui coulent » sont de retour (parfois accompagnés des poux), les activités extrascolaires restent à

caser dans l’agenda, le temps des devoirs est durement négocié, le réveil matinal fait de la

résistance… La routine post-rentrée est difficile à mettre en place. Si vous cherchez des solutions

pour un quotidien plus serein, voici quelques astuces pour établir des règles de vie à la maison et

s’organiser sans stresser.



Après la rentrée, rappeler les règles de vie à la maison


Après la (trop ?) grande coupure estivale des vacances scolaires, il faut souvent réorganiser la vie de

famille entre des parents solos ou séparés débordés et des enfants surexcités. C’est le moment

d’impliquer les enfants dans ce nouveau projet de l’année et de poser les bases pour gérer le

quotidien sans s’énerver. Construisez ensemble les règles de la vie à la maison.


La méthode des 5C

Si vous voulez poser des règles qui soient suivies et respectées, appliquez la méthode de 5C, bien

connue par les spécialistes de l’éducation positive.


Chaque consigne doit être :

  • Claire : s’il y a une règle, c’est pour une bonne raison. Expliquez-la, car les enfants sont beaucoup plus attentifs quand ils comprennent pourquoi la règle est utile ou importante.

  • Cohérente : les règles de vie sont atteignables, positives et appliquées par tous... y compris par vous.

  • Constante : lorsqu’il y a trop d’exceptions ou d’entorses à la règle, celle-ci n’est plus une règle. Restez fidèle à vos convictions. En cas de résidence alternée, si le co-parent a des règles similaires, c’est encore mieux.

  • Concrète : une règle se traduit par une action, décrivez-la de façon positive.

  • Conséquence : en cas de transgression, une réponse s’impose. Sans forcément aboutir à une punition, trouvez une forme de réparation (s’excuser, faire un câlin, faire un temps calme, nettoyer ou réparer une bêtise...).


Les principales règles de vie après la rentrée

Chaque famille choisit ses règles de vie à la maison. L’important est d’en discuter entre parents et

enfants et de choisir des règles positives et atteignables. Celles-ci ne sont pas figées dans le temps.

Elles évoluent au fil de l’année. Généralement, après la rentrée, les parents, seuls ou en couple,

doivent relancer les bonnes habitudes d’organisation entre la maison, l’école, les activités des

enfants, etc.

Voici quelques idées de règles de vie classiques, efficaces et bienveillantes :

  • Parler doucement, sans crier.

  • Être heureux chaque jour, rire aux éclats.

  • Persévérer, essayer, réessayer, recommencer, rester motivé.

  • Se parler, discuter, partager ses joies et ses peines.

  • Penser aux bonnes manières (bonjour, merci, pardon, s’il vous plait, …).

  • S’aimer les uns les autres et se le dire, même quand on est “ fâché ”.

  • Trouver un moyen d’exprimer ses émotions sans agressivité (ne pas mordre, ni taper...).

  • Participer aux tâches de la maison (débarrasser la table, faire son lit, ranger ses jouets…).

  • Se lever à l’heure le matin et partager sa bonne humeur.


Valoriser les règles de vie

Lorsque vous avez identifié ces règles, affichez-les de façon ludique et dans les endroits stratégiques.

Inutile de mettre un grand panneau dans le salon si cette pièce de vie n’est pas un endroit de

passage pour toute la famille.

En revanche, elles peuvent être bien visibles sur la porte du frigo, avec

de jolis pictogrammes facilement compréhensibles pour les plus jeunes enfants. N’hésitez pas

d’ailleurs à diversifier les piqûres de rappel sur la forme (affiche, tableau, …) et à multiplier les zones

d’affichage (cuisine, salle de bain, chambre...).


Encourager la participation aux tâches de la maison

L’implication des enfants ne se limite pas à respecter les règles de vie à la maison. Ils peuvent aussi

participer à rendre le quotidien plus tranquille pour tous. A tout âge et selon leur capacité, les

enfants peuvent rendre de petits services et réaliser des tâches simples... pour le bien-être de toute

la famille.


Favoriser l’autonomie

Il n’est pas question de leur faire porter de lourdes responsabilités mais plutôt de favoriser

l'autonomie des enfants. D’ailleurs, le développement de l’autonomie est bon pour tout le monde :

fier d’avoir réalisé une tâche ou une activité utile, l’enfant développe à la fois son sentiment

d’appartenance et son estime de soi.

En donnant un coup de main aux petites tâches de la maison, les enfants expérimentent des valeurs

importantes pour leur développement personnel comme la solidarité, le respect, la bienveillance.

Impliqués dans leur environnement, ils comprennent l’importance du respect de la vie en

communauté, développent un esprit de solidarité, pour vivre en société où chacun doit collaborer.


A chaque âge, ses petites tâches

Vous hésitez encore à faire participer les petits ou à motiver les grands ? Nous avons listé des

exemples de tâches et d’activités faciles à réaliser par tranche d’âge. Rappelez-vous qu’il sera

toujours plus amusant de réaliser les tâches en groupe, en famille ou en musique. Un jeu d’enfants !


Pour les enfants de 2 à 4 ans
  • Ranger sa chambre (mettre les jouets dans les bacs, les livres sur les étagères, etc.)

  • Mettre la table et débarrasser

  • Essuyer une tâche ou nettoyer un petit dégât

  • Arroser les plantes


Pour les enfants de 5 à 7 ans
  • Plier des vêtements, des serviettes et les ranger

  • Vider le lave-vaisselle

  • Aider à entretenir le jardin (ramasser les feuilles, retirer les mauvaises herbes...)

  • Nourrir les animaux de compagnie


Pour les enfants de 8 à 10 ans
  • Aider à la préparation du repas

  • Sortir les ordures ménagères, faire le tri des déchets

  • Promener les animaux de compagnie

  • Se préparer une collation


Pour les enfants à partir de 11 ans
  • Passer l’aspirateur

  • Étendre le linge mouillé

  • Faire des petites courses (boulangerie, épicerie...)

  • Préparer un repas

  • Nettoyer son vélo


Toute l’année, gérer son temps sereinement


Quand on est parent séparé ou parent solo, mettre en place une bonne organisation familiale

permet de désamorcer facilement et rapidement les situations critiques, concernant les enfants ou

le co-parent.



Organiser le planning familial

Après quelques semaines de reprise, vous appréhendez maintenant le rythme scolaire des enfants,

leurs activités, etc. Pour éviter de faire peser l’organisation familiale sur votre charge mentale,

essayez d’adopter quelques astuces qui rendront l’année plus zen :

  1. Planification : planifier sa semaine et ses journées aide à suivre une ligne directrice d’un point de vue personnel, familial et professionnel. Vous connaissez mieux vos objectifs prioritaires, les tâches (détaillées et écrites), ainsi que les personnes impliquées (enfants, nounou, co-parent, conjoint...).

  2. Anticipation : certaines tâches peuvent être réalisées à l’avance (batch cooking...) ou la veille (sac d’école, affaires de sport, tenue des enfants...), ce qui évite le stress de dernière minute. Cependant, ne cherchez pas à tout anticiper, au risque de surcharger votre charge mentale.

  3. Délégation : si vous le pouvez, n’hésitez pas à solliciter vos proches, la nounou, ou les parents des copains d’école. Pour soulager l’organisation familiale, vous pouvez par exemple mettre en place un co-voiturage ou des trajets groupés permettant d’amener ou de récupérer les enfants à l’école ou à leurs activités.

  4. Lâcher-prise : choisissez vos priorités tout en restant réaliste. Renoncer à tout contrôler est un bon moyen de préserver sa santé physique et psychique face aux aléas de la vie.


Prendre du temps pour soi

Vous vous demandez encore comment prendre du temps pour soi lorsqu’on est parent ?

La mission n’est pas impossible, elle est même fortement recommandée. Pour ne pas céder à la panique à la moindre occasion, quelques minutes par jour suffisent à relâcher la pression.

En pratiquant une activité plaisante (sport, médiation, marche, sieste, exercices de respiration, etc.), vous rechargez les batteries et prenez quelques instants de recul face aux obligations du quotidien. Prendre soin de soi passe également par des moments plus longs et réguliers. Accordez-vous au moins une à deux heures par semaine... sans culpabiliser. Sortie entre amis, salle de sport, cours de danse, qu’importe

votre activité, ce moment bien mérité est important pour conserver un bon équilibre de vie.



Cultiver les moments de qualité en famille

Le temps passé en famille ne se résume pas à vivre sous le même toit. Pour renforcer la relation

parents-enfants, pensons à intégrer des moments en commun et à soigner les relations les uns avec

les autres. Car les enfants ont besoin, à tout âge, de passer du temps de qualité avec leurs parents. Il

peut s’agir d’un moment complice chaque jour (bataille de chatouilles, lecture d’une histoire, jeu de

société...) ou d’activités spéciales qui sortent de l’ordinaire. L’essentiel est d’être pleinement

disponible dans ces moments-là.


Finalement, tous les parents sont des sportifs de haut niveau. Au lieu de vivre la rentrée comme un sprint infernal, mieux vaut être bien organisé pour courir à son rythme toute l’année.
8 vues0 commentaire