Fiches pratiques Team'Parents
PARENTING STYLE

Mère et fils

Quel parent suis-je ?

En temps de confinement on prend du recul forcé sur nos vies, on appréhende les choses importantes de notre vie sous un angle différent, on apprend sur nos proches, sur nous-même.

 

Nous vivons une expérience unique et inédite, à la fois collective et très intime.

 

En tant que parents, vous êtes probablement assaillis d’injonctions diverses sur la gestion des enfants sur les réseaux sociaux, ou de la part des proches ou des écoles.

 

Vous êtes bombardés d’idées sur les activités créatives à faire, le potager d’intérieur à alimenter, les recettes « healthy » à effectuer en famille, la scolarité à suivre à la lettre, la nécessité de conserver une activité sportive en famille, les réunions zoom avec les copains, la classe, la famille, tout en respectant les codes de la parentalité positive, les règles du confinement, et en gérant vos propres émotions, votre télétravail, votre couple, etc…

Si vous regardez Instagram, vous avez peut-être l’impression de regarder de l’extérieur ce « club-des-parents-parfaits-qui-gèrent-super-bien-le-confinement-et-au-contraire-c’est-une-super-occasion-de-booster-notre-parentalité-et-notre-maison-elle-est-trop-belle-et-y-a-pas-un-légo-par-terre. »

Il vous arrive peut-être d’être submergés par la tâche et d’avoir l’impression de ne pas être « assez » pour vos enfants, pas assez patient, pas assez bon en solfège (c’est quoi une clef de sol ?), ou en maths, pas assez créatif, pas assez ordonné, pas assez autoritaire, etc….

Alors dites-vous d’abord que :

 

  • Oui c’est dur cette période pour les parents, oui même pour les membres du club susnommé, même si ce n’est pas vendeur de le mettre sur les réseaux. Oui tout le monde a des moments de ras le bol où on ne peut plus blairer personne et on a envie d’une ile déserte et d’un mojito.

  • Vous êtes assez : votre enfant a besoin de votre présence, de votre bienveillance à son égard à et à votre égard (En moyenne dans la journée, hein ! pas à chaque seconde, on n’est pas des robots ! Par exemple si y a une petite baisse de bienveillance quand numéro 3 jette la télécommande dans les wc…. C’est ok…. On souffle… on se calme… on explique pourquoi il ne faut pas faire ça !).

Mais quelque soit vos méthodes, vos activités avec vos enfants, ce dont ils ont besoin c’est vous. Que vous soyez bien et lui aussi. Est c’est déjà bien assez 😉

 

Si au-delà de ça vous voulez réfléchir au parent que vous êtes ou à celui que vous souhaiteriez être, je vous propose un petit jeu.

 

Apres ce texte, vous trouverez  10 cartes qui décrivent 10 styles parentaux : regardez-les et essayer de vous y reconnaître, de vous y projeter, d’y reconnaître l’autre parent de vos enfants, ou bien vos propres parents.

 

Chaque parent est unique, comme son enfant. Et se connaître est la meilleure manière d’être authentique et sincère dans sa parentalité, ce dont l’enfant a besoin. Mais vous pourrez certainement vous reconnaître dans plusieurs cartes, parce que nous sommes multiples en fonction de la période ou du moment de la journée.

 

Par exemple un parent peut rêver d’être un parent dauphin, mais finalement être kangourou pendant les premiers mois de vie de son enfant, puis colibri par la suite, mais aussi dragon à certaines heures de la journée. Et avoir été élevé par un parent Nuage et un parent Tigre.

 

Vous n’y comprenez rien ? Allez voir les cartes !

 

Et essayez de répondre aux questions suivantes :  

  • Quel parent pensais-je que j’allais être en attendant bébé ?

  • Quel parent j’étais les premiers mois ?

  • Quel parent ai-je été aujourd’hui ?

  • Quel parent je suis généralement ?

  • Quel parent je crains de devenir ?

  • Quels parents étaient mes parents ?

Échangez en famille, ou avec vos amis, sur ces questions !

Vous verrez qu’il en ressort des choses intéressantes.

Et n’oubliez pas « La paix dans le monde commence à la maison. »

Mère Térésa

 

Noémie Khenkine-Sonigo

père enfant.png
mère-enfant.png
clap-team-parents.png